La recette de l'amour

Vous rêvez de célébrer votre mariage ? Peut-être êtes-vous déjà passé(e) devant Monsieur ou Madame le maire ? La liberté d’aimer n’est pas moins sacrée que la liberté de penser, écrivait Victor Hugo, et bien des couples sont d’accord avec cette formule. Ils le proclament haut et fort et répètent avec George Brassens  la Non demande en mariage : « J'ai l'honneur de ne pas te demander ta main ! »
 

« J'ai l'honneur de ne pas te demander ta main ! »
 

Et pourtant, même pour se dire « ne gravons pas nos noms en bas du parchemin », il faut bien une cérémonie officielle. Quel autre endroit que Montmartre,  symbole de la liberté, auraient pu choisir ces (non) fiancés pour consacrer leur non-union ? Et quel autre moment que celui des vendanges sur la plus célèbre butte du monde ? Chaque année, au mois d'octobre, pendant que les vignes du Sacré Cœur sont vendangées pour donner « La cuvée de la liberté », les couples passent devant le maire du 18 arrondissement pour sceller… une union libre. Ne noyons pas le romantisme dans la routine, et surtout pas dans les taches de cuisine, car :

Vénus se fait vielle souvent
Elle perd son latin devant
La lèchefrite
A aucun prix, moi je ne veux
Effeuiller dans le pot-au-feu
La marguerite (…)
Au diable les maîtresses queux 
Qui attachent les cœurs aux queu’s 
Des casseroles !

 

Le mur des je t'aime est un monument dédié à l'amour érigé dans le jardin romantique du square Jehan Rictus, place des Abbesses à Paris Montmartre
 

La cérémonie de non-demande en mariage se passe devant « Le mur de l’amour »
 

Mais attention, « laisser le champs libre à l’oiseau » ne veut pas dire renoncer à l’amour ! Bien au contraire. La cérémonie de non-demande en mariage se passe devant « Le mur de l’amour », place des Abbesses, sur lequel il est écrit « je t’aime » dans toutes les langues du monde. Et n'en déplaise à Brassens, c’est une recette de cuisine qui aide les couples de Montmartre à chanter leur amour ! Chanter oui, car cette recette n'est pas écrite mais mise en musique, et on peut entendre Catherine Deneuve l'entonner dans « Peau d’Âne ». Et le cake qu'elle y prépare est le même que celui qui est aujourd'hui distribué lors des cérémonies de non-demande en mariage.
 

Que vous soyez marié(e) ou non, fredonnons ensemble les paroles de Jacques Demy, mises en musique par Michel Legrand et préparons le cake :

Préparez votre, préparez votre pâte
Dans une jatte, dans une jatte plate
Et sans plus de discours
Allumez votre four

Jusque-là la recette se passe de commentaires.

Prenez de la, prenez de la farine
Versez dans la, versez dans la terrine
Quatre mains bien pesées
Autour d'un puits creux,
Autour d'un puits creusé

Les quatre mains sont égales à peu près à 180 g de farine.

Choisissez quatre,
Choisissez quatre œuf frais
Qu'ils soient du matin faits
Car à plus de vingt jours
Un poussin sort toujours
Un bol entier, un bol entier de lait
Bien crémeux s'il vous plaît
De sucre parsemez

Et vous amalgamez
Une main de beurre fin
Un souffle  de levain
Une larme de miel
Et un soupçon de sel

Ce qui fait, en termes plus pratiques :

4 œufs
20 cl de lait
100 g de sucre
70 g de beurre
1/2 sachet de levure
1 cuillère à café de miel

Il est temps à, il est temps à présent
Tandis que vous brassez
De glisser un présent
Pour votre fian, pour votre fiancé
Un souhait d'amour s'impose
Tandis que la pâte repose
Lissez le plat de beurre
Et laissez cuire une heure…

Et pendant que vous dégusterez ce délicieux quatre-quarts avec votre amoureux(se), vous aurez le temps de décider quelle cérémonie convient le mieux à votre union.

D'autres articles du même auteur